Fuglsang, en double

16 juin 2019 - 17:12

La dernière étape était celle de tous les dangers pour Jakob Fuglsang, l’un des mieux placés pour savoir que le classement peut y être bouleversé, puisqu’il s’était imposé de cette façon il y a deux ans au plateau de Solaison. Le Danois avait 6 coureurs classés en moins de 33’’ à ses trousses, mais a été débarrassé sans peine de son plus proche rival, Adam Yates ayant abandonné à l’approche des 50 derniers kilomètres. Le leader d’Astana, jamais inquiété par les échappés du jour dont Dylan Van Baarle, vainqueur du bouquet en jeu à Champéry, a pu bénéficier du travail de ses coéquipiers et du marquage de ses autres rivaux pour remporter son deuxième titre sur le Critérium du Dauphiné. Julian Alaphilippe termine la semaine avec une étape supplémentaire à son palmarès, conquise à Saint-Michel-de-Maurienne, ainsi que le maillot à pois, tandis que Wout van Aert découvre l’épreuve en s’étant imposé sur deux étapes consécutives et en remportant le maillot vert. Le maillot blanc, dont il a été le porteur plusieurs jours, a été conquis sur les étapes de montagne par le jeune grimpeur Bjorg Lambrecht.

13 coureurs dans l’échappée
Huit forfaits sont enregistrés pour le départ de la dernière étape : Darwin Atapuma, Stéphane Rossetto (Cofidis), Michael Woods, Alberto Bettiol (EF), Pierre Rolland, Cyril Gautier (Vital Concept), Thomas Degand (Wanty) et Casper Pedersen (Sunweb). Le peloton s’élance donc de Cluses avec 115 coureurs et de nomnreux volontaires pour l’échappée. C’est au km 12 que se détache précisément un groupe de 12 coureurs avec Van Baarle (Ineos), Haig (Mitchelton-Scott), Alaphilippe (Quick Step), Grossschartner (Bora), Verona (Movistar), Reichenbach (Groupama-FDJ), Kuss (Jumbo), Bernard (Trek), Hagen (Cofidis), Pernsteiner (Bahrain), De Marchi (CCC) et Barguil (Arkea). Dix kilomètres plus loin, immédiatement avant le sommet de la montée des Gets, ils accueillent le renfort de Nils Politt (Katusha), sorti du peloton à contre-temps.

Abandon d’Adam Yates
Julien Alaphilippe assure déjà de façon définitive son maillot à pois au sommet de la côte de Rond (km 14,5), mais poursuit sa récolte sur la montée des Gets (km 22) puis au col du Corbier (km 49), où l’avantage du groupe stagne à 3’45’’, sur un peloton mené avec application par les équipiers d’Astana. En entrant dans les 50 derniers kilomètres, Fuglsang perd sans effort son premier rival puisqu’Adam Yates, souffrant d’un état fiévreux, quitte la course. Mais d’autre prétendansts affichent leur appétit, puisque la formation AG2R prend les commandes du peloton à 40 km de l’arrivée, réduisant l’écart d’un maximum de 4’25’’ à 3’ à 35 km de l’arrivée.

Un duel pour la victoire d’étape
Dans la côte des Rives, le peloton s’approche à 2’ du groupe d’échappée en décomposition suite à la première offensive lancée par Carlos Verona et Warren Barguil. Mais ce sont Jack Haig et Dylan Van Baarle qui se détachent et basculent en tête au sommet, avec 22’’ d’avance sur un autre duo, Alaphilippe-Hagen. La course-poursuite tourne à l’avantage des deux premiers qui se présentent dans le dernier kilomètre pour un duel au sprint. Van Baarle s’impose, offrant une deuxième victoire d’étape au team Ineos, marqué cette semaine par l’abandon de Chris Froome.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Critérium du Dauphiné

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus